OPÉRA

REQUIEM DE MOZART

ROMEO CASTELLUCI I RAPHAËL PICHON

© ILLUSTRATION I MENTAL FLOSS

accéder au contenu

REQUIEM DE MOZART

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)

Chez Mozart, toute musique est théâtre. Symphonie, quatuor à cordes, sérénade… Il en va de même avec sa musique religieuse. Habité de cette conviction, le poète de plateau Romeo Castellucci et le mozartien passionné Raphaël Pichon s’emparent du Requiem inachevé d’Amadeus pour en faire une bouleversante méditation scénique, enrichie de nombreuses pages vocales méconnues. Mis en scène pour la première fois sur le plateau du Théâtre de l’Archevêché, l’ultime chef-d’œuvre de Mozart y apparaît non seulement comme un rituel pour le repos des morts, mais aussi comme une célébration des forces de vie. Lesquelles, par-delà les extinctions qui scandent l’histoire du monde, continuent d’animer les générations humaines.

en lire plus

Le soussigné reconnaît que Mme veuve Konstanzia Mozart lui a confié la messe des morts de son défunt époux ; qu'il se propose de l'achever d'ici le milieu du prochain carême, et qu'il promet en même temps de ne la laisser ni copier ni passer entre d'autres mains que celles de Mme veuve. Joseph Eybler : lettre du 21 décembre 1791, Vienne