Prochains
spectacles

PHOENIX

Le 4 novembre 2018

COPRODUCTION

AMSTERDAM (NL) - ICK

événement.s

[DANSE] Save the last dance for me + Happiness - Alessandro Sciarroni

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 20h30
Ballet National de Marseille

Dans Save the last dance for me, Alessandro Sciarroni travaille avec les danseurs Giannmaria Borzillo et Giovanfrancesco Giannini sur les pas d’une danse, la Polka chinata. Cette danse de séduction, très physique, naît à Bologne au début du XXe s., est n’est pratiquée que par des hommes. La pièce a été créée en collaboration avec Giancardo Stagni, maître de danse Filuzzi, qui a redonné vie à cette tradition grâce à l’étude de vidéos de documentation des années 60.
Sciarroni a découvert cette danse en 2018 alors qu’elle n’était plus pratiquée en Italie que par cinq personnes.
Il en a fait une performance couplée d’ateliers de transmission visant à faire revivre cette tradition populaire en train de disparaître. 
_
Happiness émane d’un laboratoire qu’Alessandro Sciarroni réalisera avec les danseu.r.se.s du Ballet National de Marseille. C’est le résultat de recherches approfondies au cours desquelles certaines des pratiques scéniques du chorégraphe seront partagées avec les interprètes.

_

En coréalisation avec Le Ballet National de Marseille et avec le Soutien de l’Onda—Office national de diffusion artistique


RÉSERVATIONS
+ INFOS

Billet unique pour les deux performances : Tarif plein 15 €, tarif réduit 10 € Pass soirée BNM : tarif plein 20 €, tarif réduit 12 €

[Atelier] transmission de la Polka chinata - Alessandro Sciarroni

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 17h30
Ballet National de Marseille

Cet atelier mené par Alessandro Sciarroni a pour objet la transmission de la Polka chinata, danse folklorique venant de Bologne en voie de disparition. Cet atelier est une invitation à diffuser et à faire revivre
cette tradition populaire.

de 17:30 à 19:30
Gratuit
Infos et inscriptions auprès de Parallèle

[VIDÉO] Tu deuh la miss 2/2 - Sara Sadik

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 21h30
Ballet National de Marseille

Documentation et mémoire de la performance Tu deuh la miss 1/2.

Tu deuh la miss est la première étape de Hllel Academy, un projet en plusieurs volets auquel l’artiste se consacre au cours de l’année 2020 et qui explore les interactions et les démonstrations d’affects chez les adolescents. Le travail de Sara Sadik s’ancre dans ce qu’elle identifie comme la culture beurcore, celle de la jeunesse des quartiers populaires issue de la diaspora maghrébine.
Elle en manipule les référents esthétiques, qu’ils soient liés à la musique, la mode, mais aussi aux réseaux sociaux ou à la science-fiction, afin de créer de nouveaux récits qui se déploient dans ses installations vidéos, ses performances ou ses photographies.


En coréalisation avec le Ballet National de Marseille et en partenariat avec Triangle France—Astérides

Vidéo en continu - Entrée libre
+ INFOS

[INSTALLATION SONORE] Transient Encounters Between Otherwise Strangers - Simon Asencio

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 21h30
Ballet National de Marseille

Transient Encounters Between Otherwise Strangers explore les chorégraphies invisibles des zones cruising. Ces lieux de drague anonyme « repossèdent » l’espace public par le désir. Ils dessinent un langage fait d’attitudes, de gestes et de regards qui matérialisent la possibilité d’une rencontre en dehors de la norme, un tête-à-tête avec l’inconnu.

Recherches, installation, texte et voix :
Simon Asencio - Remerciements :
Triangle France—Astérides

En coréalisation avec le Ballet National
de Marseille

Installation sonore en continu - Entrée libre

+ INFOS

[DANSE] Practicing listening to the subterranean murmurs - Last Yearz Interesting Negro avec Fernanda Muñoz- Newsome

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 22h30
Ballet National de Marseille

« C’est un état de grondement indiscipliné et de contrôle interne-externe-dehors-dedans des rues, des parcs et des plans d’eau urbains, ce qui est fait et ce que ça provoque chez vous, chez nous, chez moi, pour nous, pour vous, pour moi. Paysages mentaux
exposés et toute cette complicité enchevêtrée agissant et agie, et comment ces choses se donnent à voir dans le théâtre corps-espace. Je dis fragile, inconnu et précaire, un sanctuaire néanmoins, pour s’occuper du contrôle / de l’abandon de ce qui nourrit la colère. C’est un travail de survie touchant ces points sensibles de paranoïa, fleurissants, résilients—cet environnement dynamique, c’est magnifique, j’ai toujours aimé les jardins botaniques. »

Cette performance fait partie d’une série portant sur les frontières, les ouvertures, l’intimité et le spectacle dans la performance, à petite et grande échelle.

Last Yearz Interesting Negro et Fernanda Muñoz-Newsome se sont rencontrées l’année dernière dans le cadre d’une pratique de recherche conjointe autour
des « corps indisciplinés ».

_
Création : Last Yearz Interesting Negro avec Fernanda Muñoz-Newsome
En coréalisation avec le Ballet National de Marseille

Tarif plein 8 €, tarif réduit 5 €
Pass soirée BNM : tarif plein 20 €, tarif réduit 12 €

+ INFOS
BILLETTERIE

[Dj set] Dustin Muchuvitz & Moesha 13

FESTIVAL PARALLÈLE

Le 1 février 2020 - 23h30
Ballet National de Marseille

Dustin Muchuvitz
23h30 — 1h30
Figure actuelle de la nuit parisienne, Dustin Muchuvitz est reconnue à la fois pour la qualité de ses prestations mais aussi pour le message qu’elle véhicule au sein de la nouvelle génération post genre. DJ et modèle elle commence la musique en 2012 et est très rapidement invitée à mixer dans les soirées et festivals comme Cicciolina, Flash Cocotte, Champs Libres, Flow Festival. Elle développe un style très personnel mêlant disco, électro, Italo, dark wave… Très convoitée par le milieu de la mode, elle réalise de nombreuses prestations pour des marques telles que Yves Saint Laurent, Chloé, Martin Margiela. Ses performances sont inspirées, audacieuses et visuelles.

Entrée libre

_

Moesha 13
1h30 — 4h00
Moesha 13 produit une musique club aux influences hybride de rap/African Techno aux couleurs kuduro, baile funk, jersey, grime avec le langage de la musique électronique expérimentale. Ses productions aux sonorités métalliques et pailletées vous emmènent à 150 bpm sur le dance floor. Ses mixes transpirent la culture marseillaise à travers ses samples de rue, bruits de moteurs et clameurs de stade de foot.

Entrée libre

Une proposition du RIAM Festival 
En coréalisation avec Ballet National de Marseille