© DA Alice Gavin photo Boris Camaca

accéder au contenu

(LA)HORDE

Fondé en 2013, (LA)HORDE est un collectif qui réunit les trois artistes Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel.

Ensemble, elle.il.s questionnent les codes de différentes disciplines artistiques, notamment dans les champs du spectacle vivant et de l’art contemporain.

À la tête du Ballet national de Marseille depuis septembre 2019, (LA)HORDE crée des pièces chorégraphiques, des films, des installations vidéo et des performances avec comme sujet principal permanent, le corps en mouvement. À l’aide de mediums multiples, elle.ils développent des scénarios et des actions qui prennent racine dans des problématiques contemporaines et se déclinent sur plusieurs espaces de narration.

en lire plus

(LA)HORDE collabore avec des communautés d’individus en marge de la culture majoritaire pour un bout de chemin solidaire et artistique : septuagénaires, non- voyants, fumeurs, adolescents ... Opposés à toute forme de hiérarchie et d’appropriation culturelle, ils pratiquent l’interrelation et la coopération. Inquiets et prospecteurs, ils sont en alerte. Le corps est au centre de leur création. Ils signent des œuvres issues de leurs rencontres avec différentes communautés online, afin de définir ce qu’est devenue la danse après l’avènement d’internet, sujet cher à (LA)HORDE, qui a amené les membres du collectif à définir le phénomène sous le terme/concept : des "danses post internet".

Claire Diez (journaliste et dramaturge, spécialiste danse)