© DA Alice Gavin photo Boris Camaca

accéder au contenu

(LA)HORDE

Fondé en 2013, (LA)HORDE réunit trois artistes : Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. La danse est au cœur de leur travail et autour d’elle, le collectif développe des pièces chorégraphiques, des films, des performances et des installations.
Avec des groupes en marge de la culture majoritaire comme les septuagénaires de Void Island, les personnes non-voyantes de Night Owl, et plus récemment, les « jumpers » de To Da Bone ou les danseur.euse.s géorgien.ne.s du Ballet Iveroni dans Marry Me In Bassiani, (LA)HORDE interroge la portée politique de la danse et cartographie les formes chorégraphiques de soulèvement populaire, qu’elles soient massives ou isolées, des raves aux danses traditionnelles en passant par le jumpstyle.
en lire plus
Leur exploration des nouvelles dynamiques de circulation et de représentation de la danse et du corps qui se développent en ligne les amène à former le concept de « danses post-internet ». En diversifiant les supports, (LA)HORDE interroge la sérendipité quasi infinie qu’offre ce nouveau territoire et propose des regards multiples sur les révoltes que portent ces communautés avec lesquelles le collectif travaille de façon hétérarchique.

Room With A View est leur première création depuis leur prise de fonction à la direction du CCN Ballet national de Marseille en septembre 2019, composé de vingt-deux danseur.euse.s de quatorze nationalités.