accéder au contenu

Valeria Vellei

biographie

Valeria Vellei

J’ai commencé la danse enfant à l’âge de 13 ans à l’école d’Elisa Silvestri à Ascoli Piceno. J’ai obtenu en 2005 une bourse pour étudier à la London Contemporary Dance School, avant de rejoindre le training du Ballet de Toscane sous la direction de Cristina Bozzolini.

Entre 2005 et 2008, j’ai dansé à la BDTJ Dance Company (Balletto di Toscana) avant d’être engagée au Balletto Teatro di Torino.

J’ai finalement passé les auditions au Ballet National de Marseille en 2010, sous la direction de Frédéric Flamand. L’arrivée d’Emio  Greco et Pieter C. Scholten  correspond à une danse très physique, qui met le corps en danger, le pousse à dépasser ses limites et à se mettre à nu. J’aime cette façon de montrer à la fois la force et la fragilité du corps. C’est en partie pour cela que Extremalism est ma pièce favorite : elle explore et utilise les points de ces deux aspects.

Mais j’aime aussi Le Corps du Ballet de Marseille, qui a permis à la compagnie d’unifier les danseurs déjà présents depuis des années et les nouveaux venus. C’est clairement tous ensemble que nous avons intégré le mouvement d’Emio Greco.