accéder au contenu

Malgorzata Czajowska

biographie

J’ai commencé la danse en Pologne à l’âge de 10 ans, puis je suis entrée à la Codarts Rotterdam Dance Academy en 2005 jusqu’en 2008. J’ai voulu faire de la danse mon métier car c’est sur scène que je peux m’exprimer pleinement. J’ai besoin de l’espace scénique dans ma vie. Je suis arrivée au Ballet National de Marseille en 2009, alors sous la direction de Frédéric Flamand. Depuis l’arrivée d’Emio Greco et Pieter C. Scholten, mon approche chorégraphique est beaucoup plus physique, beaucoup plus incarnée dans la chair.

Dans le grand voyage qu’a constitué la création d’Extremalism, il y avait un challenge latent dû à la frustration d’avoir peu de place, car nous sommes 30 sur scène, et à la réalisation du dépassement de ses limites physiques. Par le biais de cette pièce, j’ai réalisé quelque chose que je n’avais jamais expérimenté. C’est d’ailleurs à ce moment que la compagnie a fusionné entre les anciens et nouveaux danseurs. Il y a un véritable vent de fraîcheur qui souffle sur le Ballet.