accéder au contenu

Aya Sato

biographie

J’ai commencé la danse à l’âge de 3 ans à l’école du ballet Ishikawa à Hokkaïdo au Japon. Mais je voulais absolument étudier en Europe alors j’ai intégré en 2011 l’Académie de Ballet de Nüremberg/Fürth (Allemagne). Avant d’arriver, je ne savais rien de la danse contemporaine. En 2013, j’ai été finaliste du « Talent Dance Award » de Regensburg (Allemagne) et en 2014, j’ai remporté deux médailles et le prix spécial dans les catégories danse classique et division contemporaine du concours international de Biarritz.

C’est en janvier 2015 que je suis arrivée au Ballet National de Marseille, après avoir quitté l’Allemagne. J’aime travailler avec Emio Greco et Pieter C. Scholten, car ils m’apprennent à dépasser mes limites. Avant, je dansais sur une surface bien plus réduite que celle dont je dispose aujourd’hui. J’apprends encore à mieux me connaître, à faire venir les mouvements de l’intérieur du corps. Pour moi, la révolte consiste à vouloir plus d’espace. À voir plus grand.