mars 2014
SOMMAIRE
OU PAS
Christian Rizzo - Caty Olive


OU PAS
CHRISTIAN RIZZO
CATY OLIVE

I Installation vivante I

vernissage 19 mars I 18h
exposition 20 mars au 29 juin I 13h à 19h
à la Friche la Belle de Mai I Tour Panorama

production Ballet National de Marseille
coréalisation Friche la Belle de Mai

Qu’il flotte sans danseur pour le porter ou qu’il entrave le mouvement, le costume est un élément constitutif de la pratique de Christian Rizzo. Une approche du vêtement qui a fini par intéresser des maisons de couture, même si le chorégraphe précise qu’ « à partir du moment où la mode entre dans un théâtre, elle est costume. »
Pour le Printemps du Ballet National de Marseille, le chorégraphe et sa complice Caty Olive, pour qui la lumière est écriture scénographique, imaginent une installation vivante à partir des 3 500 pièces qui, dès Roland Petit, ont habillé les étoiles du BNM. 
Pas question donc de faire l’inventaire de gestes qui ont disparu : dans "Ou Pas", les danseurs se laissent porter par la rencontre énigmatique entre des costumes chargés d’Histoire et une présence contemporaine évanescente.

......................
tarifs I plein 6 € I réduit 3 €
du mardi au dimanche de 11h à 19h
billetterie I par tél. I 04 95 04 95 95
sur place I Friche la Belle de mai - 41 rue Jobin 13003
en ligne I lafriche.org

bus I 49 & 52 I arrêt Belle de Mai la Friche


Christian Rizzo - Caty Olive
MOVING TARGET
Frédéric Flamand - Diller+Scofidio


MOVING TARGET
Frédéric Flamand
Diller+Scofidio

I danse I architecture

1h15
28 & 29 mars I 20h
à l’ Opéra de Marseille

production Ballet National de Marseille

Inspirés des Carnets non censurés de Nijinski, qui passa la moitié de sa vie en asile psychiatrique, Moving Target est le fruit de la première collaboration entre Frédéric Flamand et des architectes. Désireux d’aborder l’écartèlement de réalité par illusion (la schizophrénie), Frédéric Flamand a trouvé en Diller+ Scofidio des partenaires de choix ! Ils ont conçu une scénographie capable de dédoubler le regard du spectateur en reformulant, d’un immense miroir incliné à 45° au-dessus de la scène, notre vision « perspectiviste ».
La pièce, qui puise son énergie dans les dissidences, les oppositions entre le vivant et le médiatisé, nous rappelle alors que chaque fois qu’une société étiquette, nomme, cible, vise le différent elle ne fait qu’altérer profondément notre relation à l’autre...

......................
tarifs I 13 € à 25 €
réservations par tél I 04 91 327 327

Opéra, 2 rue Molière - 13001


Frédéric Flamand - Diller+Scofidio