Fabrizio Plessi se qualifie lui même "d’artiste médiatique", il explore en effet depuis 1968 les moyens d’expression non seulement propres au médium électronique mais également ceux qui, héritiers de la modernité, prévalent dans l’activité artistique contemporaine.
Cet artisan italien, vivant à Venise, développe une oeuvre polymorphe qui associe la peinture, le dessin, la photographie, la vidéographie et les illustrations.
Objets réels et artificiels s’y confrontent dans ce qu’il nomme des barbarismes.
Plessi semble instaurer une jonction obsédante entre les formes d’art conventionnelles et celles rendues possibles par les technologies de l’image, entre contenus et contenants, dans laquelle l’élément liquide tient une place prépondérante.
Il installe en quelque sorte une dissuasion électronique dans un monde livré au triomphe apparent de la machine : son séminaire à l’Ecole Supérieure des Arts et Médias de Cologne s’appelle "humanisation des technologies". Ses oeuvres sont présentées dans les plus grands musées européens tels que le Musée Ludwig à Cologne, la Fondation Miro à Barcelone.
Participation à la Biennale de Venise, de Sao Paulo, à la Documenta de Kassel, au Guggenheim Museum de New York ...
Fabrizio Plessi a collaboré avec Frédéric Flamand pour la trilogie ICARE/TITANIC/EX MACHINA.
Fabrizio PLESSI
Plasticien vidéaste
SPECTACLES(S)