L’artiste multidisciplinaire Hans Op de Beeck vit et travaille à Bruxelles. Il sculpte, réalise des installations, des vidéos, fait de la photographie, du dessin, il peint et écrit. Hans Op de Beeck cherche la manière la plus effective pour exposer le contenu concret de chaque œuvre en déterminant et sélectionnant de manière ultime son médium. L’échelle peut varier de la taille d’une aquarelle à une grande installation de 300 m2 en trois dimensions. Hans Op de Beeck n’utilise pas seulement une grande variété de médias, mais emploie aussi délibérément une diversité de formes esthétiques, alternant entre univers visuels minimalistes et surchargés dans le but de toujours articuler le contenu de son travail avec le maximum d’exactitude.

Du point de vue thématique, le travail se concentre sur nos rapports laborieux et problématiques avec le temps, l’espace et les relations humaines. Les thèmes clés sont la disparition des distances, la désincarnation de l’individu et l’abstraction du temps qui ont résulté de la globalisation et des changements de mode de vie que les médias, l’automatisme et les technologies on suscités. Il questionne les relations entre la réalité et la représentation, entre ce que nous voyons et ce que l’on veut croire, entre ce qui existe et ce que nous créons pour nous même de manière à justifier notre propre insignifiance et absence d’identité.

Hans Op de Beeck nomme parfois son travail « propositions » ; elles sont, de manière irréfutable, fictionnelles, construites et mises en scène, laissant au spectateur le choix de prendre l’œuvre au sérieux, comme une sorte de réalité parallèle, ou de la mettre immédiatement en perspective, comme une construction visuelle.

De son travail, se dégage souvent une mélancolie insidieuse et des images étonnantes.

Parmi ses expositions les plus récentes citons celles de la Biennale de Venise 2011 avec l’installation ‘Location (7)’, du Hirshhorn Museum (Washington, 2010-2011), de la Aichi Triennale (Aichi, 2010), de la Galleria Borghese (Rome, 2009), de la Biennale de Singapore (Singapore, 2008), de la Biennale de Shanghai (Shanghai, 2006). Jusqu’en 2012, l’expo ‘Sea of Tranquillity’ voyage partout en Europe (France, Belgique, Suisse, Espagne) ; Hans Op de Beeck sera aussi l’invité de Beaufort 04 et Lille3000 ; A l’automne 2012, le Kunstverein Hanover (D) présentera la première importante rétrospective de son travail.

Hans OP DE BEECK
Scénographe
SPECTACLES(S)