© Pino PIPITONE

Thom Mayne a fondé « Morphosis » en 1972 pour concevoir une architecture qui ferait fi des limites ordinaires des formes et des matériaux traditionnels et dépasserait le dualisme réducteur du moderne et du post-moderne. À la tête d’une société en expansion continue, il reste fidèle à son engagement en faveur de l’architecture envisagée comme entreprise collective.

Né en 1944, dans le Connecticut, il obtient son diplôme d’architecte à l’Université de Californie en 1968 où il rencontre ceux avec qui il crée le « Southern California Institute of Architecture », ou « SCI-Arc ».

En 1978, il décroche sa maîtrise d’architecture à l’Université de Harvard.

Professeur à l’Université de Columbia, à Harvard (chaire Elliot Noyes, 1998), à Yale (chaire Eliel Saarinen, 1991), à l’institut Berlage (Pays-Bas) et à la Bartlett School of Architecture de Londres, il est régulièrement invité à enseigner dans le monde entier.

Son engagement en faveur de la formation des jeunes concepteurs n’a pas faibli, il est membre de la faculté de l’UCLA School of Art and Architecture.

Le prix de Rome de l’American Academy of Design (1987), l’Alumni of the year Award de l’USC (1992), sa position de membre élu à l’Académie américaine des Arts et Lettres (1992), la médaille d’or 2000 de l’American Institute of Architects / Los Angeles et le Chrysler Design Award of Excellence (2001) ont couronné son travail.

Ave « Morphosis », Thom Mayne a reçu notamment 20 distinctions récompensant l’architecture progressiste, 43 distinctions de l’AIA.

Diverses expositions internationales ont été consacrées à Morphosis : au Centre d’art contemporain de Cincinnati (Ohio), au Walker Arts institute de Minneapolis, au Ministerio de Fomento de Madrid en 1998, à l’Institut architectural néerlandais (NAI) en 1999.

« Morphosis » a été incluse également dans de prestigieuses expositions de groupe à Tokyo ; Londres, Vienne, Buenos Aires, au Los Angeles Museum of Contemporary Art, dans l’exposition End of Century : 100 years of archtecture et, tout récemment, à la biennale de Venise en 2002.

Dessins, meubles et maquettes produits par « Morphosis » font partie des collections permanentes de MOMA de New York et San Francisco, du MAK de Vienne, de l’Israël Museum de Jérusalem et de la FRAC en France.

Thom Mayne est Pritzker Prize 2005 et est le concepteur de la « Tour Phare » prévue pour 2012 sur le site de la Défense à Paris.

Thom MAYNE
Architecte
SPECTACLES(S)
LIEN(S) INTERNET
http://www.morphosis.net/