OU PAS
19 mars > 29 juin - La Friche belle de mai


OU PAS
CHRISTIAN RIZZO
CATY OLIVE

I Installation vivante I

vernissage 19 mars I 18h
exposition 20 mars au 29 juin I 13h à 19h
à la Friche la Belle de Mai I Tour Panorama

production Ballet National de Marseille
coréalisation Friche la Belle de Mai

Qu’il flotte sans danseur pour le porter ou qu’il entrave le mouvement, le costume est un élément constitutif de la pratique de Christian Rizzo. Une approche du vêtement qui a fini par intéresser des maisons de couture, même si le chorégraphe précise qu’ « à partir du moment où la mode entre dans un théâtre, elle est costume. »
Pour le Printemps du Ballet National de Marseille, le chorégraphe et sa complice Caty Olive, pour qui la lumière est écriture scénographique, imaginent une installation vivante à partir des 3 500 pièces qui, dès Roland Petit, ont habillé les étoiles du BNM. 
Pas question donc de faire l’inventaire de gestes qui ont disparu : dans "Ou Pas", les danseurs se laissent porter par la rencontre énigmatique entre des costumes chargés d’Histoire et une présence contemporaine évanescente.

......................
tarifs I plein 6 € I réduit 3 €
du mardi au dimanche de 11h à 19h
billetterie I par tél. I 04 95 04 95 95
sur place I Friche la Belle de mai - 41 rue Jobin 13003
en ligne I lafriche.org

bus I 49 & 52 I arrêt Belle de Mai la Friche

Publié le 19 mars 2014

MOUVEMENT PERPETUEL
15 mars > 11 mai au Château Borély


I mode & costumes I

vernissage le 14 mars I 18h
exposition du 15 mars au 11 mai
au Château Borély

production Ballet National de Marseille
commissaires de l’exposition Fabienne Vandenbrouck et Christine Germain-Donnat

Le saviez-vous ? Yves Saint-Laurent a signé quelques-uns des plus beaux costumes du Ballet National de Marseille, tels ceux de Notre Dame de Paris de Roland Petit. Fondateur du Ballet National de Marseille, Roland Petit n’a cessé de rechercher la collaboration des grands couturiers et de susciter des créations originales : les silhouettes épaulées de Gianni Versace pour Java For Ever, les graciles robes à bandes d’Hervé Léger du Lac des Cygnes et ses maléfices, sans oublier les tutus parés de roses de René Gruau, illustrateur de Mode de renom.
Outre l’opportunité de présenter des pièces étonnantes : bustiers de Zizi Jeanmaire pour Carmen ou La Belle au Bois Dormant, grande jupe imaginée par l’architecte Zaha Hadid pour Métapolis de Frédéric Flamand, cette exposition permettra de découvrir de nouveaux matériaux techniques employés dans la Mode mais aussi ceux plus pauvres choisis avec prédilection par les Frères Campana. Une véritable histoire de la danse taillée à même son étoffe !

......................
tarifs I plein 5 € I réduit 3 €
gratuit le dim. jusqu’à 13h
visites commentées I sam. 10h30 & 15h I dim. 15h

I billetterie I sur place du mar. au dim. 10h > 18h
Château Borély - 134, av. Clôt Bey - 13008
bus I 19 ou 44 ou 83 I

fermé le lundi sauf les lundis de Pâques & Pentecôte

Publié le 20 février 2014

L’ETRANGER
Emio Greco | Pieter C. Scholten


L ’ETRANGER
Emio Greco | Pieter C. Scholten
d’après Albert Camus
LE 16 MAI 2014
AU THÉÂTRE DU GYMNASE - 20h30

Tout récemment nommés directeurs artistiques du Ballet National de Marseille, Emio Greco et Pieter C. Scholten ont choisi le Théâtre du Gymnase pour donner rendez-vous au public marseillais.

Au programme, un solo inspiré de “l’Etranger", le très célèbre roman d’Albert Camus, créé en 2013 à l’invitation du Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence. L’adaptation de ce texte mythique, non pas avec des mots mais avec le langage chorégraphique, était pour Emio Greco et Pieter C. Scholten, qui aiment à se frotter aux grandes œuvres littéraires, un enjeu à la mesure de ces deux créateurs dont la démarche artistique interroge depuis des années la place du corps dans la société. Un travail très physique, qui utilise l’énergie et la force du danseur, faisant la part belle à l’intuition et à la liberté originelle, sans négliger un travail d’information documentaire très poussé.

Dans ce spectacle de danse multimédia, Emio Greco danse les mots d’Albert Camus avec la force d’un corps engagé, dans un univers clos et suffoquant, dans la chaleur d’une Algérie lumineuse et bruyante où un homme revendique sa liberté et son droit à la différence.

Une traduction parfaite, très belle, des mots de Camus . La Provence

Un pur concentré d’originalité, de sensibilité et de cette indignation qui caractérisait si bien le prix Nobel Albert Camus. La Marseillaise

TARIFS I de 10 € à 20 €
LIEU I THÉÂTRE DU GYMNASE
4 Rue du Théatre Français,
13001 Marseille
RÉSERVATIONS 08 2013 2013
EN LIGNE LESTHEATRES.NET

Publié le 19 février 2014

 
RECHERCHEZ À TRAVERS LE SITE
RECEVEZ L’ACTUALITÉ PAR E-MAIL
Inscrivez vous pour recevoir nos lettres d’informations sur les activités du Ballet National de Marseille tout au long de la saison.

Inscription