Nommés en février 2014, Emio Greco et Pieter C. Scholten assument depuis septembre la direction du Ballet National de Marseille. Leur projet artistique est basé sur une collaboration européenne durable avec le Centre international d’arts chorégraphiques (ICK), qu’ils ont fondé en 2009 à Amsterdam après pratiquement 15 ans d’un parcours artistique marqué par un style unique, où la puissance du corps du danseur est au centre de leur intérêt.

Lorsque le premier - danseur italien - et le second - metteur en scène du théâtre alternatif néerlandais - ont réuni leur talent dans les années quatre-vingt-dix, ils ont fait de leur double signature une aventure artistique.

Pour qualifier leur travail, où se mêlent rigueur de la recherche et puissance de l’imaginaire, un nouveau terme a été inventé : « extrêmalisme ». Emio Greco et Pieter C. Scholten, dès les débuts de leur compagnie, baptisée Emio Greco I PC, ont développé une écriture qui emprunte tant au vocabulaire classique qu’à la danse contemporaine.

L’étrange théâtralité dont leurs pièces sont imprégnées, ainsi que la haute qualité de la danse, sont strictement cadrées par une partition chorégraphique pour construire d’énigmatiques fictions de chair. La scénographie, souvent lumineuse grâce à ses jeux de couleurs ou ses monochromies, contribue à dévoiler ce mystère, en dialogue avec les musiques choisies.

En 1996, ils créent leur première pièce commune, le solo Bianco, qui s’inscrit dans la trilogie « Fra Cervello e Movimento » (entre cerveau et mouvement) également composée de Rosso et Extra Dry. Ces chorégraphies remportent un vif succès et, étant donné leur caractère à la fois minimal et extrême, le travail de Greco et Scholten est alors qualifié d’ « extrêmalisme ».

Dans le prolongement, ils portent un intérêt grandissant pour d’autres disciplines et développent leur travail autour de l’opéra et du cinéma, avec notamment, en 2002, les mise en scène et chorégraphie de Orfeo et Euridice, pour le festival d’Edimbourg, puis, en 2003, Teorema, d’après le film et le roman de Pier Paolo Pasolini. Depuis 2004 ils mènent un projet collaboratif avec le compositeur suisse Hanspeter Kyburz, concentré sur l’interaction entre la danse, la musique et l’électronique en temps réel, qui a donné lieu à deux créations, Double Points : + et Double Points : OYTIZ.

Ces excursions interdisciplinaires mènent en 2006 à la création de HELL, premier volet de ce qui deviendra une tétralogie inspirée de La Divine Comédie de Dante, suivie de [purgatorio] POPOPERA, [purgatorio] IN VISIONE et you PARA I DISO.

Parmi leurs créations plus récentes, citons Passione in Due (2012, avec Franck Krawczyk), Double Points : Extremalism (2012, pour le Ballet National de Marseille), Addio alla Fine (2012), Double Points : VERDI (2013), L’Etranger, d’après Albert Camus, créé au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence, dans le cadre de Marseille-Provence 2013, et l’opéra dansé De Soprano’s (2014).

Emio Greco et Pieter C. Scholten se sont vus attribuer de multiples prix aux Pays-Bas et à l’étranger. Leur œuvre connaît une reconnaissance internationale. Leurs créations sont régulièrement coproduites par d’importants festivals et lieux de spectacle et effectuent de nombreuses tournées dans le monde entier.

ICKamsterdam En 2009, Greco et Scholten créent à Amsterdam le Centre international d’arts chorégraphiques (ICK) : une plateforme interdisciplinaire et internationale pour des talents émergents ainsi que confirmés. ICK souhaite contribuer au développement et à la vitalité de la danse en stimulant la recherche sur la danse, en offrant de l’espace pour des projets de recherche, pour entamer le dialogue avec d’autres artistes. ICK reçoit le soutien du Fond néerlandais des arts de la scène (Ministère de la culture néerlandais) et de la Ville d’Amsterdam. Depuis janvier 2013, ICK est labellisé « Compagnie de la ville d’Amsterdam ».

Ballet National de Marseille En février 2014, Emio Greco et Pieter C. Scholten sont nommés directeurs du Ballet National de Marseille. Leur projet pour la compagnie phocéenne s’inscrit dans la continuité de leur ligne artistique et de leur travail avec ICKamsterdam. A Marseille ils mettront en œuvre un projet artistique autour de deux thématiques principales, « le corps en révolte » - sur l’expression et la présence de la danse dans la société ainsi que sur la position de l’artiste – et « le corps du Ballet » sur la recherche et le développement d’une nouvelle forme de ballet contemporain.

Emio GRECO - Pieter C. SCHOLTEN
Chorégraphe
LIEN(S) INTERNET
http://www.ickamsterdam.com