@Emilie Saubestre © dr

En 2014, dans le cadre du programme "Accueil Studio", le Ballet National de Marseille a choisi d’apporter une aide à la création à 7 compagnies / chorégraphes.

Outre l’apport financier dont elles bénéficieront, ces compagnies seront accueillies en résidence de création dans les studios du Ballet et de l’Ecole, et pour certaines, en partenariat et résidence à Klap Maison pour la Danse.

Les compagnies soutenues et leur projet de création :

- Compagnie Rocio Molina (Espagne)
- Titre à définir

Danseuse prodige aux côtés des plus grands chorégraphes espagnols, LA MOLINA promène aujourd’hui sa danse sur les plus prestigieuses scènes internationales. Du Théâtre National de Chaillot à Paris au Sadler’s Wells à Londres, du Lincoln Center à New York à L’Esplanade de Singapore, ce petit bout de femme déchaine l’admiration de tous. Elle est indiscutablement un prodige de la danse. Raison pour laquelle un Baryshnikov ému s’est agenouillé devant elle après l’avoir vu danser. Rocio Molina n’appartient déjà plus au monde du flamenco, mais à celui de l’art. Rocio Molina va toujours là où on n’attend pas le flamenco. Elle court à l’assaut d’espaces et de situations improbables : bords de Seine, galeries d’art, musées, églises, esplanades, ruelles, espaces ouverts ou intimes, guettant l’allumage des sens, pistant les traces d’une œuvre à venir. Toujours avec la même précision rythmique, la même élégance et la même audace, et ce besoin d’y inclure le spectateur en cultivant l’art de la surprise.

Sa prochaine création, chorégraphie polyphonique, est le fruit de ces semis exploratoires. Un nouveau « grand » format : 4 danseurs sur scène, 6 musiciens (guitare, chant, contrebasse, percussions traditionnelles et urbaines, trombone). Une création musicale concertante, un dispositif scénique multimédia, les outils de sonorisation numériques associés à des matériaux organiques et bruts comme le papier ou les végétaux et aux textures créées par la lumière et la vidéo, lui permettront d’ouvrir la danse à des perspectives sensorielles, visuelles et musicales inédites. Rocio Molina y fait « chanter » les éléments de décors comme autant de prolongations de la danse, circulant entre des plateformes sonores dédiées où le flamenco prendra les couleurs du sable, du cristal ou du métal.

- date de création : le 18 septembre 2014, Biennale de la Danse de Lyon

- Compagnies Collectif KO.com & Ecrire un mouvement (France)
- "Un3mars96"

"Ecrire un mouvement" est une compagnie basée à Pau depuis 1989 et dirigée par l’auteur, chorégraphe et metteur en scène Thierry Escarmant. Le corps en termes d’implication et d’engagement est central dans ses projets, qu’il s’agisse du rapport à la danse, au texte, à la musique ou à la vidéo. Il crée des pièces pour la scène ainsi que des petites formes adaptées à tout types d’espace visant à replacer l’art dans le quotidien des gens. Le "Collectif Ko.com" est installé à Marseille depuis 2001. Il est né d’un événement regroupant des artistes de pratiques différents invités au festival "L’Autre Emoi" à Nice. Même si après un deuxième événementiel de ce type, le collectif est restructuré en compagnie, il poursuit sa recherche dans l’interaction entre l’art vivant et les arts visuels.

"Un3mars1996" correspond au jour où Marguerite Duras disparaissait. Née le 4 avril 1914, cette pièce sera créée l’année de son centenaire, fin 2014. Les notions de mémoire et d’oubli, d’absence et de trace se trouvent être au cœur du propos de ce projet dont la trame textuelle sera bâtie à partir de fragments tirés des œuvre de Marguerite Duras. Il se veut être un hommage à cette dernière, telle une trace poétique d’une présence singulière dont nous espérons la persistance.

- date de création : le 27 novembre 2014 à Pau et Marseille.

- Compagnie Dodescaden, Jeremy Demesmaeker & Larence Maillot (France/Belgique)
- "Rue Intérieures"

La cie DODESCADEN porte en elle les idées du spectacle vivant, c’est à dire la coprésence de ceux qui donnent à voir et ceux qui ont accepté de voir et où les différents arts ne sont pas convoqués systématiquement, mais s’appellent les uns les autres par des liens mystérieux. Dans un 1er temps, la compagnie Dodescaden, créée par Jeremy Demesmaeker, musicien belge issu du théâtre, se situe essentiellement autour de la création musicale et transversale. Mais c’est dans la rencontre et le travail régulier avec Laurence Maillot (danseuse, chorégraphe), que la cie Dodescaden devient alors, à partir de 2009, une compagnie chorégraphique.
Leur recherche se fait au delà d’une esthétique du geste. La danse commence par la simple présence d’un corps sur scène. De là ils tentent de trouver une justesse d’être ; justesse dans la fragilité qu’elle révèle.
Le travail de Rues Intérieures (duo) se situe dans la mise en jeu d’états de corps, des corps ghettos, c’est à dire des corps cloisonnés mais en réajustement permanent face au monde. Ces corps s’inspirent d’évènements de la rue. Ils sont en état précaire et sont contraints de trouver un équilibre avec l’Autre dans une renégociation et une mendicité permanente de territoire. Il s’agit de travailler sur des reconquêtes de territoire par le corps, les objets, le son, la voix, la mendicité, la pitié, l’arrogance, la domination... Sur le plateau, les artistes travaillent avec des centaines de journaux. Cette proposition scénographique installe cette idée de monde saturé d’informations, de paroles, ces actualités dépassées par le temps... La matière sonore se crée principalement sur scène par divers moyens (ampli + micro, flute ney, journaux...). Du texte, ils utilisent des paroles issues et entendues de la rue.

- Compagnie CUBe - Christian Ubl (France)
- "Shake It Out"

Christian Ubl aborde la danse à travers un parcours très éclectique, comprenant le patinage artistique et principalement les danses latino-sportives dont il remporte de nombreux prix lors de compétitions internationales. À partir de 1993, il s’intéresse à la danse contemporaine et travaille notamment avec la compagnie "Coline" à Istres, Abou Lagraa et Michel Kelemenis. À travers les projets qu’il développe au sein de CUBe dont il prend la direction artistique en 2005, Christian UBL a la volonté de proposer des espaces de recherche dans le mouvement, l´image, la musique, l´architecture et le texte. L´objectif étant de rassembler des énergies d’horizons différents afin d’aboutir à une création contemporaine.

« Avec Shake it out, j’aborde les notions d’identité européenne, de tradition, d’appartenance, de transmission qui me tiennent à cœur : je suis de plus en plus tiraillé entre mon identité autrichienne et mon identité adoptive …
Plateau nu, tapis blanc, forêt de drapeaux à valeur de signal ou de marque, lumières tranchantes, costumes décalés, d’inspirations folkloriques, espaces sonores abstraits sont quelques-uns des éléments fondateurs de cette pièce en trois mouvements pour quatre danseurs, un compositeur, un batteur. Je veux créer un corpus à la fois poétique, utopique et artistique, chargé d’empreintes personnelles, nourri de mouvements traditionnels et modernes librement revisités… Entre tensions et frictions, vagues, vibrations et pulsations. » Christian Ubl

- date de création : 20 et 21 février 2014 au CCN Pavillon Noir/Ballet Preljocaj

- Fabien Prioville Dance Company (Allemagne)
- "A Time For Us"

Formé au CNDC d’Angers, Fabien Prioville a été danseur au sein de La La La Human Steps et du Wuppertal Tanztheater de Pina Bausch, avant de créer sa propre compagnie en 2010. Cette nouvelle création s’interroge sur l’attente du public en rapport à l’élaboration d’un travail crée par deux danseurs du Tanztheater Wuppertal Pina-Bausch. Fabien Prioville ancien membre de la compagnie, et Azusa Seyama artiste soliste de chez Pina, aujourd’hui mariés. La pièce invite le spectateur à s’interroger sur son éventuelle attente en rapport à ses références ayant aidées à la construction de leur identité artistique faisant partie intégrante de l’univers de la compagnie. Comment effacer ces références ? Comment en jouer, ou bien encore s’en éloigner, tout en conservant une part de lucidité sur ce qu’un tel contexte représente. Construit sur une dramaturgie en contraste avec l’univers Bauschien, "A Time For Us" joue des clichés du spectacle pour mettre en scène, non pas la relation personnelle des deux interprètes, mais plutôt un univers singulier se rattachant à une esthétique et forme de recherche, déjà élaborée au sein du travail de "Fabien Prioville Dance Company".

- Compagnie Elyamni (France)
- "Journal des corps - révolution des corps"

La compagnie Elyamni rassemble une équipe artistique mêlant danseurs, circassien, comédien, vidéaste, calligraphe, enfants et adultes autour de projets - danse, musique, arts visuels, questionnant la thématique de l’identité et une pluralité d’actions comme des rencontres et des ateliers, des formes improvisées et spectaculaires. Samir El Yamni cherche à "exposer" les corps dans leur dimension poétique, politique, sociale, en lien avec ce qui fait l’histoire à la fois intime et collective, collective et plurielle. Il travaille avec le mouvement dansé comme médium, comme outil de recherche, d’expérimentation et de pensée pour partager des imaginaires, des langages et des cultures.

Dans ce projet, parler du corps c’est parler de soi et des autres, de ce qui nous entoure. Second volet du dyptique, "Journal des corps - révolution des corps" fait suite au solo "Carnet de route". Le chorégraphe y donne toute sa dimension au médium qu’est le corps en ce qu’il subit une réelle mutation et révolution. Sur le plateau les quatre protagonistes donnent à voir cette évolution et cette révolution, pour autant aucune hiérarchisation ne figure. Quand Journal des corps dresse un inventaire quasi-organique de ces derniers, le corps révolutionnaire donne toute la dimension d’un corps soulevé, résistant à une oppression.

- date de création : février 2015 à Marakech

- Compagnie Attakkalari Center For Mouvement Arts - Jayachandran Palazhy (Inde)
- Titre à définir

Jayachandran Palazhy est un danseur, chorégraphe et professeur très recherché. Il est également directeur artistique du Centre pour les Arts du Mouvement Attakkalari. Il a étudié en Inde toutes sortes de danses traditionnelles, le Kalarippayattu, art martial Indien, et à Londres, la danse contemporaine. Il s’est également initié à la danse classique, au Tai Chi, à la Capoeira et à la danse africaine. En tant que chorégraphe, Jayachandran collabore avec différents artistes internationaux dans le domaine des arts numériques et le multi media, qu’il aime confronter à la culture traditionnelle indienne du mouvement.

Pour sa création, Jayachandran se lance dans un voyage à travers les différentes strates de l’Inde contemporaine, alternant les scènes traditionnelles et modernes dans un décor numérique, sur une partition de musiques traditionnelles indiennes.
Les percussions, issues de la musique Carnatic (musique classique du nord de l’Inde), détermineront la structure musicale, chorégraphique et scénographique de la pièce. Cet univers musical complexe réunira des sons électro-acoustiques générés par une technologie numérique destinée à augmenter la dramaturgie de la pièce.

En 2013, dans le cadre du programme "Accueil Studio", le Ballet National de Marseille a choisi d’apporter une aide à la création à 8 compagnies / chorégraphes.

Outre l’apport financier dont elles bénéficieront, ces compagnies seront accueillies en résidence de création dans les studios du Ballet et de l’Ecole, et pour certaines, en partenariat et résidence à Klap Maison pour la Danse.

Les compagnies soutenues et leur projet de création :

- F.A.C.T / Fana Tshabalala (Afrique du Sud) - BETWEEN US

Danseur et chorégraphe, Fana Tshabalala est fasciné par la manière dont les gens interagissent entre eux, par la façon dont l’information passe à travers le langage du corps. Pour sa création "BETWEEN US" il a d’abord travaillé en duo avec Thulani Chauke à l’Université de Johannesburg puis il réalisera de nombreux workshops à Marseille dans le cadre de la saison France-Afrique du Sud 2012/2013, avant de présenter son travail au Grahamstown National Art Festival d’Afrique du Sud en juillet 2013.

coproduction : Centre National de la danse, BNM

- Attakkalari Repertory Dance Company / Hemabharathy Palani (Inde) - TRIKONANGA

Hemabharathy Palani est actuellement répétitrice au sein de la Attakkalari Repertory Dance Company. Elle a été formée aux danses indiennes telles que le Bharatanatyam et le Kuchipudi mais aussi au Yoga, à la danse contemporaine et à la danse classique. En tant que jeune chorégraphe, elle a obtenu le prix Robert Bosch 2009 avec le solo Uruvam et a représenté son pays dans de nombreux festivals européens. Avec "Trikonanga" (trikon = triangle et anga = corps) son projet de création 2013, Hema appréhende le corps comme une sorte d’architecture de triangles en interaction les uns avec les autres à travers une approche contemporaine de la danse indienne kuchipudi. Elle est en résidence au Sadler’s Wells à Londres et sera au BNM en mai 2013.

coproduction : BNM

- Fabien Prioville Dance Company (Allemagne) - SMARTPHONE PROJECT

Formé au CNDC d’Angers, Fabien Prioville a été danseur au sein de La La La Human Steps et du Wuppertal Tanztheater de Pina Bausch, avant de créer sa propre compagnie en 2010. Avec "SMARTPHONE PROJECT", Fabien Prioville propose une pièce pour deux danseurs et une comédienne, dont l’idée sera d’utiliser les capacités d’un smartphone pour créer une nouvelle dimension dans l’espace scénique.

Coproduction : BNM

- Ayse Orhon (Turquie) - STUDIES ON FOLK / Lesson 1 & Lesson 2

Ayse Orhon est une danseuse turque issue des univers de la musique (elle est harpiste) et du sport (natation synchronisée). Remarquée par Michel Kelemenis lors de Question de Danse 2009, elle sera accueillie cette année à Klap Maison pour la Danse pour une nouvelle création qui verra le jour en aout 2013 dans le cadre du focus "Aout en Danse" de MP2013.

coproduction : Festival IDANS, BNM, KLAP – Maison pour la Danse

- Parc / Pierre Pontvianne (France) Punkt (titre provisoire)

Créée en 2004 par Pierre Pontvianne et Emilie Tournaire la compagnie PARC réunit des artistes issus d’horizons différents dans une dynamique de collaboration. De la scène où elle jongle entre écriture chorégraphique et improvisation, à l’action culturelle en lien direct avec le public, la compagnie PARC aime stimuler l’imagination du spectateur. De cette démarche artistique s’extrait une danse poétique et engagée, douce et incisive. Cette compagnie a été primée aux HiverÔclites dans le cadre des Hivernales d’Avignon.

coproduction : BNM, SACD , Cie Parc

- Mathilde Monfreux (France) - LAST LOST LUST

Artiste chorégraphique, Mathilde Monfreux crée sa compagnie en janvier 2009 à Marseille. Elle y développe des pièces performatives au sein de l’ensemble “Esthétisme et Charcuterie” pour des lieux atypiques. Son engagement physique et poétique nourri du Butoh l’a conduite à collaborer avec des chorégraphes, des plasticiens, des circassiens, des performers, pour ouvrir la perception et la conception que l’on a « du corps ». Partir du corps intime, organique, pour aller questionner un corps politique …
Sa création 2013 "last lost lust" fait suite à la performance "TUBE", métaphysique du tube digestif et instaurera un dialogue entre lumière, sculpture et objet à travers plusieurs tableaux en mouvements simultanés.

coproduction : Théâtre d’Arles, BNM

- La Zouze / Christophe Haleb (France) - FAMA

La Zouze - Cie Christophe Haleb affirme depuis 18 ans son processus d’écriture chorégraphique et de création artistique dans le domaine de la danse contemporaine. Elle s’appuie sur la recherche ouverte aux autres formes d’art, l’interdisciplinaire et la dynamique d’équipe. Son projet de création intitulé "FAMA" est une exposition vivante, un voyage poétique entre les arts de la scène, plastiques et multimedia, qui sera présenté dans le cadre du focus "Août en Danse" de MP2013.

coproduction : Marseille Provence 2013, Le Festival de Marseille, Mécènes du Sud, Art Temps Réel, Le Centre de Développement Chorégraphique Uzès Danse, Le Centre Chorégraphique National de Franche Comté à Belfort, Le 3bisf lieu d’arts contemporains, ZINC, BNM

- Kubilai Khan Investigations / Frank Micheletti (France) - MULTI-REALISME

Avec plus de 15 ans d’existence et 20 créations représentées en France et dans plus de 40 pays, Kubilai Khan investigations s’est affirmé comme une plateforme de créations plurielles, une fabrique de dynamiques artistiques de l’échelle locale à l’échelle internationale. "MULTI-REALISME" (titre provisoire) création 2013, sera le troisième volet de la trilogie autour des villes après ARCHIPELAGO et TIGER TIGER BURNING BRIGHT. Il interrogera le territoire de la ville en pleine mutation, ses multiples facettes, les flux incessants qui la traversent et les nouveaux chemins de sociabilité. En s’appuyant sur l’expérience des danseurs en tant qu’individus, l’objectif sera d’appréhender le visage de nos nouveaux centres urbains.

coproduction : Théâtre Paul Eluard de Bezons, CNDC de Châteauvallon, CCN de Créteil et BNM

Cette année, pour optimiser les résidences et la visibilité sur Marseille et en Région PACA des artistes coproduits, le Ballet National a choisi de travailler en synergies avec différentes structures marseillaises et régionales :

- un co-accueil-studio avec KLAP Maison pour la danse - Kelemenis & cie avec des résidences partagées et la présentation d’extraits de spectacles en cours de création :
Christian Ubl - CUBE / "B&W’s - White Space" (France)
Hervé Robbe - Travelling & Co / "Slogan" (France)
Arkadi Zaides / "Land-Research" (Israël)

- la coproduction de créations et de compagnies accueillies (et/ou soutenues) dans le cadre du Festival Dansem / l’Officina
Manon Avram - Collectif KO.com / "Qu’avez-vous vu ?" (France), in Dansem 2012
Marlene Monteiro Freitas - Bomba Suicida (Portugal), in Dansem 2012
Taoufiq Izeddiou - Cie Anania / "Rev’illusion" (Maroc), au Bois de l’Aulne (producteur) en collaboration et coproduction avec Dansem 2013
Marc Vincent - Cie Artefactdanse / "Exotes" (France), Acceuil Studio 2011 in Dansem 2012

- en perspective à Marseille Provence 2013, la coproduction d’artistes du pourtour méditerranéen Arkadi Zaides (Israël) & Taoufiq Izeddiou - Cie Anania (Maroc)

- l’accueil et coproduction de la compagnie primée aux HiverÔclites / Hivernales d’Avignon 2011 Lucie Augeai & David Gernez - Adequate compagnie / "Frater" (France)

- l’accueil de la formation COLINE (Istres), dans le cadre des répétitions publiques organisées mensuellement au BNM ; présentation de "Faits et Gestes...Voir ci-après" (extraits) de Bernard Glandier (8.06 2012 - 18h)

Pour 2011, les compagnies bénéficiant de l’Accueil Studio sont :

La Zouze Cie Christophe Haleb “Fama”, Cie Humaine Eric Oberdorff “Leviathan”, Kubilai Khan Investigations Frank Micheletti “Tiger Tiger Burning Bright”, Cie La Parenthese Christophe Garcia “Je suis sage,mais tu me manques !”, Cie Syhem Belkhodja Association Ness El Fen “Urgence”, Cie Artefactdanse Marc Vincent “Exotes”

Pour l’année 2010, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les compagnies suivantes :

Germaine Acogny, Thierry Thieu Niang, Miguel Nosibor/Cie En phase

Germaine Acogny – « Songook Yakaar » (Affronter l’Espoir) Danseuse, chorégraphe et professeur franco-sénégalaise, Grande Dame de la danse africaine moderne, Germaine Acogny fut entre autre la directrice de l’Ecole Mudra Afrique créée par Maurice Béjart à Dakar. Aujourd’hui, directrice de l’Ecole des Sables au Sénégal, elle parcourt le monde avec ses créations et ses talents de pédagogue sont reconnus internationalement.

« Songook Yakaar » est un solo dansé et parlé dans lequel Germaine Acogny confronte le geste aux paroles d’écrivains, de journalistes et de politiciens traitant du continent africain … « Je danse pour ‘mes joyeux intérêts’ (Bertold Brecht) contre la terreur et l’effroi, pour la liberté du bonheur ». Germaine Acogny

Une partie du processus de création aura lieu au Ballet National de Marseille en août prochain avant des représentations à la Biennale de Lyon et au Pavillon Noir à Aix-en-Provence.

Miguel Nosibor/Cie En Phase – « Aller-Retour » Miguel Nosibor est issu de la première génération de danseurs hip-hop en France ; marqué par les messages forts d’Afrika Bambaata et de Sidney, sa démarche artistique prend racine dans une jeunesse qui explore toutes les expressions artistiques du mouvement hip-hop.

Dans le duo « Aller-retour », Miguel Nosibor et sa femme Fabienne Nosibor abordent les thématiques récurrentes au travail de la compagnie : la quête de l’identité, le rapport à l’autre, le rapport au groupe … avec pour fil conducteur une danse hip-hop, vecteur d’échanges, de transmission, de rencontres et d’amour au sens universel du terme.

Compagnie Thierry Thieu Niang – « Au Zénith » La compagnie regroupe autant d’artistes professionnels que d’amateurs, d’enfants que d’adultes et dessine un territoire où l’on explore les possibles d’une communauté corporelle. Danseur-chorégraphe, Thierry Thieu Niang travaille également à la mise en scène d’opéra, de spectacles de théâtre en collaborant notamment avec Patrice Chéreau, Marie Desplechins, François Rancillac, François Cervantes & Catherine Germain … Il prépare pour cet été la mise en scène de « Un retour – El regresso », opéra de chambre de Oscar Strasnoy pour le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence.

« ‘Au Zénith’ serait un aplat lumineux sans perspective ou narration, juste aux contours distincts ; quelque chose qui a à voir avec la danse et la simplicité du geste. » Thierry Thieu Niang

Sur scène, deux danseurs – Thierry Thieu Niang et Stéphanie Auberville - et une violoniste, Saori Furukawa ; des compositions de Pierre Boulez, Luciano Berio, Morton Feldman et Wolfang Rihm. Création dans le cadre du Festival Les Musiques.

Pour l’année 2009, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les compagnies suivantes :

EX NIHILO, Anne Le Batard & Jean-Antoine Bigot
Cie CAROLINE BO
Cie EN PHASE, Miguel Nosibor

Mise à disposition gratuite des studios aux chorégraphes et compagnies en création et soutien financier.
Pour l’année 2008, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les spectacles suivants :

Tout ceci n’est pas vrai, Cie Traits de Ciel / Thierry Baë (F)
Pan, Cie Lionel Hoche (F)
Immah, Cie Elyamni / Samir Elyamni (F)
Parcours 2008, Cie Ektos / JC Boclé (F)
de 9 à 1, Cie Rita Quaglia (F)
Humus Vertebra, Cie Dame de Pic / Karine Ponties (B)

En 2007, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les spectacles suivants :

« KLAP ! KLAP ! »
Christian Ubl/Cube

« Pasodoble »
Michel Kelemenis/Cie Kelemenis

« Konnecting Souls »
Franck II Louise

« DIGA-ME »
Samir Elyamni/Elyamni

« Diptyque II »
Collectif KO.com/Manon Avram

« A bout de souffle »
Thierry Thieu Niang

En 2007, le Ballet National de Marseille a accueilli en résidence, dans ses studios, les compagnies et chorégraphes suivants :

Jean-Michel Allart
Ascendanse/Nathanaël Marie
Ballet d’Europe/Jean-Charles Gil
Babayega/Annabelle Cateau
Body and Soul/Jean-Pierre Ega
Collectif KO.com/Manon Avram
Cube/Christian Ubl
De Briques et de Broc/Valérie Costa
Demo/Christian Canciani
Elyamni/Samir Elyamni
Franck II Louise
Michel Kelemenis
La Parenthèse/Christophe Garcia
La Innombrable/Fleur Duveney-Prêt
Motus/Sabine de Viviès
Emile Saar/Marie Lelardoux
Thierry Thieu Niang

En 2006, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les spectacles suivants :

« A(bis) »
Sidi Graoui/Air Food Company

« ERSATZTRIP »
Christian Ubl/Cie Cube

« Pupidda »
Giovanna Velardi

« Pasodoble »
Michel Kelemenis/Cie Kelemenis

« Km 6,01 »
Christophe Garcia/La Parenthèse

« Trans Sud Amérique »
Jean-Jacques Sanchez/Laza

« Fragments #2 »
Michèle Ricozzi/Skalen

« Fragments Intimes »
Yann Lheureux

En 2006, le Ballet National de Marseille a accueilli en résidence, dans ses studios, les compagnies et chorégraphes suivants :

Demo/Christian Canciani
Ballet d’Europe/Jean-Charles Gil
Collectif KO.com/Manon Avram
Cube/Christian Ubl
Elyamni/Samir Elyamni
Franck II Louise
Itinerrances/Christine Fricker
La Horde/Luc Eyraud
La Parenthèse/Christophe Garcia
Laza/Jean-Jacques Sanchez
Le Nomade Villade/Rouge Elea/Philippe Domengie
Motus/Sabine de Viviès
Officina/Dansem
Styx Theâtre/Serge Noyelle
Giovanna Velardi

En 2005, le Ballet National de Marseille a choisi de coproduire les spectacles suivants :

« Zyeux »
Julie Charrier/Cie Julie Charrier

« Le Rendez-Vous »
Jean-Pierre Aviotte/Commun Instant

« Aphorismes Géométriques »
Michel Kelemenis/Cie Kelemenis

« Les Songes Creux »
Christophe Garcia/La Parenthèse

« Fragmennt »
Michèle Ricozzi/Skalen

« Faille-Etendue »
Andreas Schmidt/Carré Bleu

En 2005, le Ballet National de Marseille a accueilli en résidence, dans ses studios, les compagnies et chorégraphes suivants :

La Parenthèse
Karas/Saburo Teshigawara
La Horde
Almageste
Barbara Sarreau
Michel Kelemenis
Comme Instant
Andreas Schmidt
Campo
Skalen
Le Rêve de la Soie
Nicomède

Accueil studio

Le Ballet National de Marseille met à disposition gratuitement ses studios aux chorégraphes et compagnies en création et les soutient financièrement.

> date limite d’envoi de la demande d’accueil studio 2015 : 30 juin 2014

Contactez David Vincendeau